Archives pour l'étiquette choline

Han Hepa pour le Foie :

Han Hepa associe de la choline des des extraits de plantes afin d'aider à lutter contre la stéatose hépatique
Han Hepa associe de la choline des des extraits de plantes afin d’aider à lutter contre la stéatose hépatique

Au centre de l’ensemble des organes responsables de la digestion et du transport des nutriments qui passe par la circulation sanguine, le foie est l’organe de référence de l’organisme ; le foie permet aussi d’aider à éliminer les déchets de l’organisme, à métaboliser les graisses en excès, à réguler la synthèse du cholestérol et de nombreuses enzymes.

Stéatose hépatique :

L’alimentation actuelle n’aide pas le bon fonctionnement du foie. Fortement déséquilibrée en nutriments actifs, l’alimentation est beaucoup trop riche en graisses saturées et en sucres rapides qui dérèglent fortement le métabolisme énergétique et l’équilibre du taux de sucres dans le sang. La consommation trop régulière d’alcool n’arrange rien et oblige le foie à détoxifier en permanence ces métabolites toxiques de l’alcool sans y arriver complètement.

Un dérèglement du métabolisme du foie est assez fréquent et la maladie de la stéatose hépatique est de plus en plus fréquente. Il s’agit en fait d’une accumulation de lipides au niveau des cellules hépatiques venant perturber d’une part leur bon fonctionnement en gênant les hépatocytes qui se trouvent dans une véritable souffrance cellulaire et également en augmentant le volume du foie, qui bloque aussi la digestion et l’écoulement régulier de la bile. D’où le terme commun de jaunisse ou de crise du foie que l’on entend souvent, quand on a des troubles hépatiques.

Certaines personnes présentent enfin des problèmes de calculs biliaires qui sont souvent d’origine héréditaire, mais aussi d’origine alimentaire, en cas de problèmes d’écoulement de la bile qui peuvent provoquer des inflammations des conduits biliaires.

Le foie et la bonne hygiène de vie :

Une bonne règle de vie et hygiène alimentaire s’imposent à tous. Il faut également manger à intervalles réguliers et éviter de sauter un repas.

La raison de devoir manger à chaque repas provient de certitudes anciennes mais qui sont tout à fait logiques. Notre horloge biologique interne permet de sécreter des sucs digestifs à certaines heures spécifiques de la journée qui sont généralement aux heures des repas, et en même temps, il s’effectue une sécrétion des sels biliaires avec évacuation de la bile au contact des aliments.
La consommation régulière de légumes, de fruits, comme l’artichaut, la salade comme le mesclun, et consommer des plantes médicinales comme le pissenlit, l’aubier de tilleul, le fumeterre ou les bioflavonoides de citron permettent d’avoir aussi une réelle efficacité dépurative du foie en le drainant fortement.

Han Hepa et son activité :

La choline contenue dans Han Hepa est un actif que l’organisme arrive à synthétiser, mais son apport alimentaire souvent en association, avec l’inositol permet d’obtenir des résultats assez remarquables sur la stéatose du foie.

une récente analyse montre que chez les enfants (à l’exception des plus jeunes), les hommes et les femmes (y compris les femmes enceintes), les apports moyens en choline sont largement en dessous des niveaux adéquats. La choline est présente en grande partie sous forme de phosphatidylcholine (aussi appelée lécithine), un des phospholipides garantissant l’intégrité des membranes plasmiques protégeant les cellules.

Han Hepa contient aussi des extraits de fruits et de légumes qui vont permettre de mieux faire fonctionner le foie par leurs propriétés dépuratives, cholagogues et anti-oxydantes.

Il est clair que ces plantes médicinales ne remplacent pas l’avis du medecin en cas de trouble grave du foie, mais en général, une bonne hygiène de vie, avoir recours à une activité physique régulière et modérée, bien s’alimenter avec les bons produits sans faire d’excès d’alcool, ni de graisses saturées et aider le fonctionnement du foie en faisant des cures régulières à base de plantes médicinales, permettront à coup sûr de se prémunir de problèmes hépatiques dans le milieu de notre vie, à l’âge où on commence à avoir des soucis de santé et de dérèglement métabolique, c’est-à-dire à partir de 45 ans.